gros-mots-pour-enfant
Chroniques de maman

Et la politesse, bordel !

 J’ai un problème, j’ai toujours dit des gros mots. Ils viennent ponctuer mes phrases régulièrement, c’est devenu un tic et je crois que

 je ne m’en aperçois même plus. Et quand je suis très énervée, ou si je me fais mal lorsque je me brûle par exemple (la cuisine c’est mal), alors là c’est l’avalanche, on pourrait même croire pendant ces moments-là que je suis atteinte du syndrome de Gilles de la tourette. Sauf que non. C’est juste que ça me fait du bien, on pourrait même dire que ça me soulage.

D’ailleurs une des choses les plus difficile quand je suis devenue maman a été de châtier mon langage. Les « p*tain » ont été transformés en « purée », les « merde » en « mince », les « bordel » en « bon sang » et les « fais chier » en « ça m’éneeeeerve ! ». Mais il faut avouer que ça n’a pas le goût ni la saveur d’un bon gros mot bien libérateur.

Si je pense que j’ai à peu près réussi le pari du bien-parlé à la maison (hum), le fait est que problème viendrait plutôt de l’extérieur.

De l’école bien sûr mais aussi de la télé. Par exemple, je ne regarde plus certaines émissions comme Scènes de ménage sur la 6 car il y a 12 gros mots à la minute ! Il y a deux jours encore un échange entre deux acteurs qui n’arrêtaient pas de se dire « ta gueule » ; j’ai zappé mais mon fils était très content de répéter encore et encore « ils disaient ta gueule, ils disaient ta gueule… » Tout heureux de braver l’interdit.

Et dernièrement, l’estocade finale : un gros mot dans un livre pour enfant !

gros mots pour enfant

La sorcière Cornebidouille, le livre du mois de décembre chez l’Ecole des Loisirs

 J’en ai déjà parlé sur Facebook et je me répète, mais j’ai vraiment été choquée car je trouve le mot vraiment très vulgaire ! Personnellement je ne l’utilise pas (c’est dire…). Et puis je n’ai pas envie de payer un deux abonnements pour lire des textes de ce type à mes enfants de 3 et 5 ans !

Et que dire de cette poupée qui dit des gros mots vendue aux Etats-Unis par Toys are Us pour les fêtes de Noël !

Crazy bitch toi-même !
Et vous, comment gérez vous les gros mots avec vos enfants ?
Previous Post Next Post

You Might Also Like

25 Comments

  • Reply Ginie 28 novembre 2011 at 9 h 22 min

    Je me fais peur parfois tellement je dis de gros mots ! Du coup, devant les petits cousins de mon homme, si je dois vraiment en dire un, soit je l’épelle soit je l’articule sans le prononcer, soit je cherche un remplaçant (dans le même style que purée, zut et tout ce genre de choses). Quand on dit que les mauvaises habitudes sont les plus dures à perdre !

  • Reply Jess Maman d'Emma 28 novembre 2011 at 9 h 36 min

    Oui moi aussi je me retient ou je change de mot ! C vrai que c pas évident, et le livre c impressionnant je ne savais pas que ça existait !

  • Reply Anne 28 novembre 2011 at 9 h 55 min

    Je te rassure, moi aussi certains gros mots m’échappent quand je suis très énervée!
    Cela dit on y fait aussi la chasse et on fait le maximum pour que nos têtes blondes n’en entendent pas de notre bouche!
    Quant à ce livre : je suis aussi outrée, c’est pas la moitié d’un gros mot ça!!!
    pour la poupée américaine no comment! c’est les US plus rien ne m’étonne

  • Reply chris 28 novembre 2011 at 0 h 33 min

    ouf suis pas la seule à avoir un langage pourvu de noms d’oiseau en tout genre ! c’est chiant SAPERLIPOPETTE !
    Il est vrai que les scénaristes de « scènes de ménage » pourraient faire abstraction de ces vilains mots, la série serait tout aussi comique, non? quant à la poupée US, no comment…

  • Reply Catherine 28 novembre 2011 at 1 h 12 min

    Il y une dérive qui fait que l’insulte devient un mode de communication : la dernière, pas plus tard que la semaine passée, c’est pris ma main dans les gencives pour un « put*** fait chie* »
    je ne tolère pas ce vocabulaire d’un étranger, alors d’une mome, et la mienne en plus !!!!
    ça ne m’empêche pas de parler l’argo de l’armée, mais y a des limites : la politesse, c’est pas seulement de tenir la porte à la vieille dame, c’est aussi ne pas siffler une gonzesse dasn la rue ou de dire « toi, t’es bonne » avec sous entendu la conotation sexuelle, juste parce que la juppe est à hauteur du genoux, c’est le genre d’attitude, où ils peuvent aller porter pleinte pour avoir reçu une giffle bien placée avec 95 kg de poussé derrière, à t’en déchausser la denture !!!

  • Reply anyuka 28 novembre 2011 at 1 h 13 min

    Je suis une vraie charretière, c’est terrible, je lutte je lutte :-/… ce qui m’empêche pas d’être choquée parfois, par ex. effectivement « Scènes de Ménage » dans le genre c’est pas terrible…

  • Reply Fleur 28 novembre 2011 at 1 h 14 min

    pas été habituée aux gros mots dans mon vocabulaire
    donc quand je suis très excédée et que je dis m*rde ou con*rd, mon entourage me regarde d’un drôle d’oeil mais ça m’a fait du bien (il parait que c’est comme ça quand on n’a pas l’habitude, c’est exutoire)ça m’arrive rarement
    la banalisation est telle qu’on en arrive à des livres pour enfants, quelle misère

  • Reply stephaline 28 novembre 2011 at 3 h 32 min

    bravo pour ton article la miss !
    je suis choquée très régulièrement par les vulgarité mais aussi les images présentes sur os petits écrans a toute heure de la journée !
    après, on va se plaindre que nos enfants sont violents, grossier et illettrés …

  • Reply sabine 28 novembre 2011 at 3 h 34 min

    moi aussi j’en dois bcp et contrairement à toi j’arrive pas tjs à les remplacer 😉 mais bon les petits ne répètent pas. par contre on est hyper vigilants sur les programmes télé, livres…

  • Reply Céline 28 novembre 2011 at 3 h 46 min

    On en dit beaucoup. On essaie de faire attention, mais Yann est adepte du P***** et moi adepte du M****. Donc on a bien expliqué à Nolan que c’était mal de dire des gros mots, mais que parfois les adultes avaient le droit (même si c’est pas beau vilain), alors que pour les enfants c’est strictement interdit de dire des gros mots sous peine d’être puni.
    Il a plutôt bien compris. Maintenant je redoute le jour où il me dira que « maintenant j’ai le droit de dire P***** ?? »
    Bizzz

  • Reply amelie 28 novembre 2011 at 4 h 17 min

    je suis comme toi..quand je me fais mal,quand je fais tomber un truc,quand les connar*s roulent mal en voiture..et j en passe!! mais je me soigne!!lol
    mais c’est vrai que pour les enfants pas top ce GROS mots! que je trouve aussi très vulgaire! moi je reste dans les p*tain,mer*e,fait chi*r,connas*e,conn*rd mais pas trou de b**le!!!!!et encore quand je suis suel,ou presque!!! Devant les petits je « transforme » mes mots comme toi.Zut flute,purée…
    bref bref!
    bisous bon aprés midi

  • Reply moietminismoi 28 novembre 2011 at 5 h 37 min

    Bien que devant les enfants je me maîtrise, p*t**n est pour moi aussi une ponctuation de phrase… hum, no comment, je suis super vigilante devant mes filles mais parfois, ça sort tout seul.
    Du coup, elle avaient tendance à le dire une fois de temps en temps et je me fâchais en leur disant qu’elles, si petites qu’elles soient, n’avaient pas le droit d’employer ce genre de mots.
    Mais comme ce n’est pas si facile, je les ai impliquées et leur ai dit que ce n’était pas de jolis mots, que même moi je ne devais pas les dire et qu’il fallait qu’elles me reprenne si j’en disais un ! Bingo, plus rien ne peut m’échapper (devant elles…) Sinon j’ai un « MAMAN ! T’as pas le droit ! »
    Pour le livre… tant qu’ils ne savent pas lire on peut changer… mais moi avec 2 lectrices je cacherais effectivement ce genre de livre… dommage !

  • Reply MissBrownie 28 novembre 2011 at 5 h 38 min

    A 7 ans 1/2 et 6 ans, mes doudoux connaissent désormais pleins de gros mots, appris de la bouche de leurs copains… mais quand ils en entendent à la télé, genre samedi soir, TiBiscuit a vu le début du spectacle de Florence Foresti, ils sont à la fois étonnés qu’on entende autant de gros mots à la télé alors que c’est « interdit » et à la fois amusés…

    Depuis qu’ils sont nés, j’ai du lâcher quelques « merde » parce que j’étais vraiment énervée et fatiguée

  • Reply Céline☼ 28 novembre 2011 at 6 h 24 min

    Bravo à toi d’avoir réussi à bannir les gros mots de ton langage à la maison ! J’aimerais bien, mais je n’y arrive pas et c’est vrai que c’est vraiment moche de dire des gros mots devant ses enfants.
    Encore, j’ai de la chance (pour le moment) car ils ne les répètent pas.

  • Reply amelie 28 novembre 2011 at 7 h 16 min

    et même quand c’est mon mari qui conduit…rhoo pas bien!!!hihihi

  • Reply amelie 28 novembre 2011 at 7 h 29 min

    Ah non!!!! elle est blonde!!!!!pas moi! hihihi

  • Reply Neyme 28 novembre 2011 at 2 h 02 min

    J’adore !!! Hihihi!! Non, mais j’adore comme vous décrivez cette avalanche de gros mots qui sortent parfois et qui font tellement du bien !! Je n’arrive toujours pas à enlever le p*t*n de mon langage et pourtant ce n’est pas faute d’essayer mais il n’y a que ce mot qui me vient quand ma fille fait des grosses c***eries (de son âge ! certes !) mais qui me font Ch** mais ch** !!!;) Bref, je travaille dessus et je vais bien y arriver à les remplacer par des jolis mots!! Au pire je les remplace par l’espagnol que je pratique un peu ! Quoique…mierda est assez proche du mot français ! Par-contre l’extrait de ce livre est hallucinant!! Je trouve ça franchement honteux de la part de l’auteur ! Bonne soirée à vous….

  • Reply Maria 28 novembre 2011 at 2 h 40 min

    la poupée ils ont fait fort quand même!! écoute perso, j’ai toujours entendu dire des gros mots a mes parents ( en espagnol 😉 , et je savais que bien si je les entendait je n’avais pas le droit de les répéter, que dans la bouche d’un enfant c’était moins joli que dans celle d’un adulte ( que chez eux , c’est pas joli non plus, mais que comme ils ont grand , ils ont le droit) crois moi si tu veux ou pas, mais mon premier gros mot, était a ma majorité et en plus j’avais culpabilisé!! uhhh ( je tente de faire pareil avec mes enfants, mais en disant moins de gros mots ( en espagnol ou en français ; ) , mais c’est pas évident, l’exemple vient aussi de dehors ! et c’est presque une lutte quotidienne, le pire de prie, quand ils s’insultent entre eux!! là ce tout le monde puni…mais ça recommence des que c’est oublié

  • Reply Maman@home, blog de maman à la maison 29 novembre 2011 at 7 h 33 min

    C’est Petit Chou qui me reprend souvent ou répond à ma question en remplaçant le vilain mot par un joli mot … il est bien ce petit hein ! LOL BOn et dis tu sais que j’ai repris le boulot Madame ???

  • Reply Elodie & Floriane 29 novembre 2011 at 1 h 54 min

    Ecoutes aujourd’hui 1er gros mot de Flo « gueulasse » quand j’ai éternué : quand je lui ai demandé où elle avait appris ça elle m’a bien sûr répondu à l’école je lui ai juste dit que c’était vraiment pas beau et qu’il fallait plus qu’elle le dise ma foi elle ne l’a pas redit depuis à voir ce que cela va donné !!!

  • Reply Petite Maman 30 novembre 2011 at 1 h 30 min

    oulala comme je te comprends ! je suis une débiteuse de gros mots à la minute !! et oui c sacrément dur de se retenir avec les enfants !!
    et oui, scène de ménage c’est assez terrible d’autant qu’on est fan et qu’on le regarde en famille…et hum… dès fois c’est un peu hardos…
    alors ici c’est interdit les gros mots bien sur ! ce qui n’empêhce pas ma princesse d’en dire….mais c’est assez rare heureusement (mm si dimanche, tranquilles dans leur chambre, je l’ai entendu balancer un « ta gueule ! » à sa soeur, et crois-moi, elle en a entendu parlé !!)
    le truc pour désacraliser les gros-mots ici, c’est que la princesse se prend par moment le besoin de venir nous les dire à l’oreille ! elle débite tout ce qu’elle sait, ça la défoule et lui évite de les laisser échapper au quotidien !
    voilà, je sais pas si c une solution, on en parle souvent des gros mots et des mots pas jolis (genre une « meuf », c’est pas un gros mot, mais c’est pas joli du tout !!!) pour qu’elle fasse la différence, et elle le sait bien !
    pour l’instant, ça marche…mais elle n’a que 4 ans 1/2…un jour ça marchera plus (et on fera la boîte à merde comme j’avais quand j’étais petite où on devait mettre une pièce à chaque gros mot !lol)

  • Reply Adeline 30 novembre 2011 at 1 h 42 min

    Moi franchement, je n’en dis pas trop, en fait à force de faire attention, je me suis calmée…sauf quand je discute avec mes copines « oh non, oh putin…..c’est pas vrai, oh le connard…. » enfin tu vois le genre ! Après c’est surtout mon mari en voiture qui n’arrive pas à se contrôler !

  • Reply Anne-Laure 4 décembre 2011 at 3 h 43 min

    Tiens c’est marrant… pas plus tard que vendredi, j’ai trouvé dans le livre emprunté par Madeleine à la bibliothèque de l’école un: « Disparais, Monstre! Sinon, je te pisse sur la tête! » Certes tout le bouquin est scato vu que le monstre habite dans la cuvette des toilettes, mais le mot m’a carrément choquée. Comme je lisais, je l’ai remplacé par du plus soft, mais c’est la bibli e l’école primaire… pour des enfants qui apprennent à lire seuls. Sur le papier ou à la télé, ça me fait toujours tilté. Sinon, comme toi, les *µ@§¤ sortent assez facilement, mais maintenant que Paul les répète après moi, j’essaie aussi de… euh… ne plus insulter les mauvais conducteurs!

  • Reply Fred 29 novembre 2011 at 8 h 22 min

    oauis, c’est vraiment moyen ce livre et cette poupée. Putain, ils font chier ! lol ! Avec les enfants, j’ai du aussi apprendre à surveiller mon langage, mais c’est souvent que je lache un « merde », et ça, pas besoin de répéter 2 fois, ça rentre tout seul dans leur caboche ! pas facile d’être maman !

  • Leave a Reply