preserver-ses-enfants
Chroniques de maman

Il vit à Wonderland…

 

Mon grand vient d’avoir 7 ans

Lorsqu’il est entré en CP en septembre c’était encore un bébé à mes yeux. En juin il était encore en maternelle alors deux mois après il n’avait pas encore beaucoup changé. Mais la fin de l’année scolaire arrivant je m’aperçoit qu’il a grandit et je ne le vois pas seulement à la longueur de ses pantalons… je le vois à ses questions, ses raisonnements, je m’aperçois qu’il a mûrit. Vous laissez un quasi bébé à l’entré du CP et vous récupérez 10 mois plus tard un grand garçon. Ca fait un choc !

Je l’ai protégé et couvé pendant pendant 7 ans. Prenant soin de ne pas lui montrer la dureté de la vie et la folie des hommes. J’ai voulu préserver son âme d’enfant et je lui ai construit une jolie bulle au dessus de sa tête. Mon fils vit à Wonderland

De la vie il ne connait que les points positifs : les goûters sucrés, les vêtements neufs et propres, un père noël qui apporte tous les jouets de sa liste, les vacances à la mer et au ski, son anniversaire fêté avec ses copains (et sweet table !), une télé qui ne diffuse que des dessins-animés…

 

 

preserver ses enfants

 

 Les vacances à Wonderland

 

Je me dis qu’à 7 ans il est peut être temps de commencer à lui donner une autre vision du monde, plus réaliste. Pour le protéger aussi car comment pourra-t-il se défendre s’il ne connait pas les dangers auxquels il peut être confronté ?

Quand sur la chaine familiale il a vu ce documentaire où un lion dévorait une gazelle je n’ai pas zappé, je lui ai expliqué la loi de la nature, la loi du plus fort, la chaîne alimentaire. Nous avons aussi vu des images d’inondations et des personnes qui pleuraient car elles avaient tout perdu. Là encore je n’ai pas zappé, je lui ai expliqué ce qu’était une catastrophe naturelle et il a regardé avec de grands yeux le cyclone qui dévastait une ville aux Etats-Unis.

Je vais y aller doucement, pas envie de le stresser inutilement il est très sensible. Il faut le voir mettre ses mains devant ses yeux pour ne pas regarder la bande annonce du film où il y a le logo « interdit aux moins de 10 ans » !

Mais ses 10 ans c’est bientôt, et il y a tellement de choses encore à lui apprendre. J’aurais tellement voulu le protéger encore plus longtemps de la réalité de la vie…

Et vous, à partir de quel âge avez-vous commencé à leur montrer « la vraie » vie ? Comment avez-vous fait ? Je prends tous les conseils !!

Previous Post Next Post

You Might Also Like

21 Comments

  • Reply Zobette 31 mai 2013 at 0 h 15 min

    je pense que je ne la mets pas dans une bulle, je lui explique que pour avoir les choses qu’elle désire, il faut de l’argent, que Papa et Maman ne peuvent pas tout acheter, elle n’a pas ses armoires qui débordent, elle a ce qu’il faut, elle ne manque de rien, mais nous faisons attention à la valeur des choses malgré tout, que dans la vie, tout n’est pas rose, qu’il y a des frustrations, et nous lui disons non pour qu’elle connaisse ces frustrations mouah mouah mouah !

  • Reply Mary 31 mai 2013 at 0 h 17 min

    Oh bah moi c’est un mix des deux. Parce qu’avec un papa pompier il a bien compris que dans la vie il se passait des choses graves et que ce n’était pas toujours de l’autre côté de la télévision mais aussi à côté de chez lui.

  • Reply bulledetemps 31 mai 2013 at 0 h 19 min

    Difficile question dans l’éducation de nos enfants :Les protéger des difficultés de l’existence ? les armer pour les affronter ? Nous on a commencé un peu plus tôt : cette année avec ma mini bulle qui vient de fêter ses 5 ans. Mais elle est scolarisée dans une petite école rurale et les maternelles sont mélangées avec les primaires : les petits sont donc confrontés très vite à la dureté de la cour d’école ! Alors de temps en temps on entrouvre des portes sur la dureté ou l’injustice du monde, tout en essayant de préserver son monde d’enfant. dur dur

  • Reply Jess Maman d'Emma 31 mai 2013 at 0 h 19 min

    Hé oui ils grandissent vite c petits ! Et tu vas voir c pas fini moi je vois Emma aussi en fin de CE1 ça a rien à voir avec le CP, reflexion et résonnements de grande ! Ca fait bizarre !

  • Reply Mary 31 mai 2013 at 0 h 42 min

    je ne sais pas si sa sensibilité vient de là. Non parce que voir son pere partir en intervention en plein milieu de la nuit ne justifie pas de se cacher derrière le canapé quand il y a clochette à la télé. Par contre il est très sensible aux blessures des gens. Un jour à la plage une dame s’est tordue la cheville sur les rocher, du coup pompiers. J’en ai entendu parler pendant longtemps de la dame qui s’était fait mal. J’en suis quand même rendu à demander à mes beaux parents de faire attention à ce qu’ils se disent parce que c’est frequent qu’ils parlent d’intervention alors que morgan est en train de jouer à deux metres et qu’il absorbe tout (comme la fois où un bus scolaire avait fini au fossé et que du coup il n’était plus rassuré de prendre le bus pour aller à la cantine).

  • Reply Nathalie 31 mai 2013 at 0 h 47 min

    Aie !! je n’ai jamais vraiment protégé !! mais on parle de tout ce qu’ils voient ! Lucas avait d’ailleurs peur des inondations quand on a eu seulement 10cm d’eau dans tout le sous sol (faut dire que j’ai un peu paniqué en voyant l’eau monter! le temps que je reprenne mes esprits et me disent que d’ici que l’eau atteigne l’étage, toute la ville est entièrement sous l’eau !!) il sont vécu la maladie et le décès de ma maman, et c’était dur, ça l’est encore, pour eux, pour moi ….. ils savent la « vraie » vie, mais j’aurais bien voulu les épargner, mais je me suis dit que non, il faut qu’ils sachent que malheureusement, tout n’est pas rose et que le bonheur cohabite quoiqu’il arrive avec des moments douloureux, difficiles, tristes ! que la vie est une bataille et que tout ce qu’on a, il faut le gagner, ne pas se laisser faire …… mais à côté de ça, ils vivent dans leur monde, toujours tout rose, car comme toi, ils ne manquent de rien, ni matériel, ni affectif ! et rien que ça, ça fait l’équilibre quand même !!! Par contre , pendant nos 3 jours à Paris, des « mendiants », on en a vu un paquet, ma mini en était malade du haut de ses 6 ans et 4 mois, elle aurait voulu en donner à tout le monde, les aider …. c’est que finalement,malgré tout ce qu’ils ont, ils comprennent aussi ! mais ici, dans mon petit village, en voyant cela, je me suis dit qu’on était bien loin de la réalité de la vie, qu’ici, ils sont protégés, qu’on a pas de cités, pas de soucis de « rascisme » de « pauvres à mendier » que pour eux, ça a été un « choc » car ils en parlent souvent, mais que, ils ont pu aussi se rendre compte que ce que je leur parfois est bel et bien vrai ! Il faut qu’ils se rendent compte de la « chance » qu’ils ont, et pour cela, il faut qu’ils sachent le « malheur » des autres, et la vraie vie pour d’autres …… même si on s’est toujours battus pour ce qu’on a, que ma vie n’a pas été facile, ils sont « protégés » quand même, car pire il y a toujours ! Rho, j’ai encore fait un roman !!!

  • Reply Mary 31 mai 2013 at 0 h 55 min

    Ah non moi je les protège de plus belle la vie. Faut pas déconner non plus :-)

  • Reply coco 31 mai 2013 at 1 h 21 min

    Je suis dans la même phase que toi….j’essaye de montrer à Mattéo que nous ne vivons pas que dans un monde de bisounours et que tout n’est pas si simple….
    Mais que d’évolution en quelques mois de CP…Pour Mattéo, c’est ça façon de formuler les phrases et de raisonner qui me frappe le plus. Nous n’avons plus de petits bébés…mais j’adore cette période car pleines de découvertes…bisous

  • Reply Madamezazaofmars 31 mai 2013 at 2 h 07 min

    Je traîne encore trop souvent moi même a Wonderland et mon fils,Bien que dans un cocon, découvre tout seul, la mort, la séparation, la dure loi de la jungle dans la cour de récré.
    Je réponds a ses questions, je le rassure, je n’enjolive pas les choses. Mais ça reste toujours difficile.

  • Reply Fleur 31 mai 2013 at 5 h 57 min

    je ne pense pas qu’il y ait un âge,j’ai toujours essayé d’expliquer les choses avec des mots de leur âge
    tu sais quelquefois mes filles m’ont laissée en plan au milieu de mes explications, finalement elles n’en demandaient pas tant
    les enfants ne ressentent pas les choses avec « l’extrême » sensibilité de leur maman
    par contre toi commences à te préparer à………..l’entrée en 6ème

  • Reply Catherine 31 mai 2013 at 6 h 54 min

    rien que pour la liste des jouets ou des fringues, j’ai du expliquer très tôt que c’était pas possible
    et sans les impliquer dans nos problèmes, le fait de savoir que les bonbecs, ça se paye, et que quand t’as pas de thune…. ils comprennent
    et font la différence entre chez nous et chez les autres

  • Reply amelie 31 mai 2013 at 6 h 59 min

    JE ne les ai jamais protégé, on leur a toujours expliqué les choses, c’est la vie! Les protéger trop ce n est pas bon pour eux…bon courage!
    bisous

  • Reply sun 1 juin 2013 at 3 h 31 min

    Pff sujet difficile. Bon les cadeaux et achats ça pas de problèmes : depuis toujours ils savent qu’on ne peut pas tout avoir et chaque année des cadeaux de la liste au Père Noël n’atterrissent pas à la maison (genre la Wii…).
    Les sujets perturbants malheureusement on a eu des décès dans la famille et si tu as lu mon blog tu as dû voir peut-être que Mon petitEclair a des soucis alors le Wonderland n’existe pas trop. ça n’empêche pas qu’ils vivent dans un monde enchanté de dessin animés et héros préférés, de Bd marrantes, de bonbons et de bons petits plats des mamies, de rigolades avec les copains. savoir qu’il peut y avoir des trucs pas marrants n’empêche de rester positif…Tomber de haut peut faire mal aussi je crois.

  • Reply MissCoquelicot 3 juin 2013 at 1 h 12 min

    Mes enfants ne vivent pas à Wonderland, mais je les protège comme je peux, on regarde rarement la télé, ils ne voient jamais les infos (moi non plus du reste, je regarde sur Internet) mais ils voient bien les SDF dans la rue, ils se posent des questions, alors j’essaye de répondre du mieux que je peux, sans pathos, mais sans cacher la vérité non plus. Et durant les vacances, j’aime bien les abonner à « mon petit quotidien », les infos à leur portée. Bon courage, ce n’est pas facile mais il est utile aussi de les confronter doucement à la réalité de la vie.

  • Reply Ginie 3 juin 2013 at 1 h 43 min

    Mon petit cousin va avoir 6 ans en juillet et passe en CP à la rentrée. J’appréhende car je sais que dans quelques mois ça ne sera plus ce petit garçon encore un peu bébé, très sensible comme Léo, qui perd ses dents les unes après les autres ! J’ai l’impression qu’aux grands aussi ça fait du bien de croire à Wonderland, quand on lui parle, on oublie quelques minutes ce qui fait que tout n’est pas rose … Bisous Sonia

  • Reply Carole Nipette 3 juin 2013 at 2 h 28 min

    Je n’ai jamais vécu dans une bulle, j’habite un quartier mixte avec des écoles où les enfants sont soit sans papiers soit logés dans des hôtels sociaux alors impossible de dire à son enfant que tout est beau, que tout le monde à la même chance dans la vie… en plus sur les trois grands parents Nina n’en connait qu’un donc la mort il a bien fallu en parler très tôt, tout s’est fait très naturellement en fait, les enfants sentent et voient des choses, le tout est de ne pas mentir ni édulcorer ensuite mais de trouver les mots de réconfort et de rassurer…
    Comme tu dis la « vraie vie » donc il faut que les enfants sachent comment elle peut être, après on n’est pas obligé d’en rajouter, les protéger des détails des horreurs qui arrivent à d’autres enfants, des détails sexuels ou autres, ça ils ont bien le temps par exemple… c’est comme les parents qui ont un souci de couple et qui pensent que les enfants ne se rendent compte de rien alors qu’ils sont en train de leur faire du mal parce qu’ils veulent soi disant les protéger… surtout ne pas mentir mais trouver un moyen d’adoucir la vérité même si elle est cruelle…

  • Reply Océane 5 juin 2013 at 2 h 01 min

    C’est délicat, chaque parent a sa façon de faire… Perso, j’ai toujours parlé à mon fils du bon et du mauvais, des pauvres, des guerres, des violences, comme des belles choses. J’essaie qu’il ait conscience des difficultés de la vie, sans qu’il culpabilise, mais qu’il comprenne la diversité des situations. Le but principal étant qu’il soit gentil, généreux, attentif au monde etc… C’est un combat de chaque jour.

  • Reply Anne-Laure 8 juin 2013 at 6 h 17 min

    Ici, c’est l’école qui a pas mal accéléré les choses. On n’a pas la télé, on ne regarde pas les infos, mais la maîtresse en CP a cru bon de faire parler les enfants sur un drame d’une petite fille tuée à la cantine par un camarade de classe: ??! Ils avaient Le Petit Quotidien en classe, et Madeleine y a été abonnée par son parrain: le journal est bien fait, mais c’est vrai qu’il est pas mal axé sur les tragédies (et les animaux!)
    Sinon, toujours via l’école, il a fallu parler hier de leucémie, et expliquer que OUI, les CM2 n’avaient pas tort, le frère d’AnaÏs va peut-être mourir parce qu’on ne peut pas prévoir, mais j’ai aussi essayé d’expliquer à Madeleine l’importance de se battre même si on ne connait pas l’issue, de croire, de faire confiance aux progrès de la médecine, mais que le cancer était une maladie injuste. On a fait la liste des gens qu’on connait et qui ont gagné, et de ceux que la maladie a emportée. Bref, voilà, à 7 ans 1/2, l’école, c’est la porte ouverte vers les sujets difficiles, la maladie, la mort, la prison, le divorce des parents des copains, le handicap…
    Quant à l’argent, on a expliqué les limites assez tôt, et les enfants savent que le Père Noël n’exauce pas TOUS Les voeux. (enfin… Madeleine sait maintenant que s’il y a écrit Made IN China sur les jouets, ce n’est pas parce que l’atelier du PN est en Chine… et elle sait aussi qu’on essaye d’acheter autre chose que du made in china pour la qualité et parce qu’il y a des petits enfants obligés de travailler là-bas. « Comme nous avec maîtresse! » chouine alors son frangin… et là, on retombe dans wonderland et on se marre.)

  • Reply Corinne (Couleur Café) 31 mai 2013 at 3 h 21 min

    Sur ce point, j’ai plus besoin de conseils que ne peux en donner. Ces derniers temps, je me pose aussi ces questions, est-ce qu’il serait temps de ne plus embellir la réalité ou la camoufler, et que mon grand commence à connaître les choses de la vie ?? Il aura 6 ans en septembre et je pense avoir encore le temps mais quand je l’entends poser des questions « de grand » et de faire des réflexions « de grand », je me secoue et je me dis qu’il est peut-être temps pour les choses « de grand ».

  • Reply fred 2 juin 2013 at 9 h 29 min

    je suis un peu comme toi, j’essaye de les protéger au maximum, mais c’est vrai qu’à l’école ils entendent plein de choses, alors là, on explique. Je peux te conseiller de l’abonner au petit quotidien, je ne sais pas si tu connais. Ils reçoivent leur petit journal quasi tous les jours et ils expliquent les moments forts de l’info avec leurs mots à eux (exemple les tornades, les prédateurs sexuels, mais aussi exploits sportifs…)

  • Leave a Reply