cimetiere
Chroniques de maman

Le mec de la tombe d’a coté

Hier je suis allée fleurir la tombe de ma mère. D’habitude je le fais quelques jours avant le 1er novembre. J’aime choisir des fleurs pour elle, une ou deux compositions synthétiques qui vont durer tout l’hiver, quelques fleurs en pot et d’autres à planter directement dans les deux bacs creusés à même le marbre. J’aime nettoyer sa tombe, passer du temps avec elle, pour elle. C’est ma façon de lui montrer que je pense encore à elle, ma façon de montrer aux autres aussi que je suis une bonne fille qui s’occupe bien de la tombe de sa mère. Il faut dire que le cimetière est situé dans un petit village où tout le monde se connaît plus ou moins. Il s’agit de ne pas laisser la tombe à l’abandon. Que diraient les gens ?

Et puis je l’aime cette tombe, c’est moi qui l’ai dessinée. A l’époque j’avais écumé tous les cimetières de la région, des heures passées à regarder des stèles, pierres tombales et autres sépultures à la recherche d’inspiration. Le résultat me plait beaucoup même si je veux depuis des années rajouter un vitrail. Je cherche comment faire car le marbrier s’est un peu planté… et puis surtout j’aimerais le faire de mes mains.

Mais cette année j’ai été prise par le temps. Entre deux jours à Paris, mon père à l’hôpital et un dimanche pluvieux, je n’ai pu passer qu’hier au cimetière. J’aimerais ne pas être la seule à m’occuper de cette tombe, je trouve ça lourd à porter au fil des ans.

Cette année encore on pouvait remarquer toujours les mêmes tombes très fleuries. Trop fleuries. Toutes ces fleurs qui vont faner dans quelques jours, qui ont coûté tellement d’argent : quel gâchis. Et tout à côté des tombes désespérément vides, sales, des pots de fleurs cassés par le vent, des fleurs séchées. Où sont passées les familles ? Déménagement, décès, oubli… tant de raisons pour ne pas rendre visite à ses morts.

Hier il y avait un mec sur la tombe d’à côté. Ca m’a fait penser au livre et j’ai souris. Il m’a demandé :

 

–         vous êtes la sœur de J. ?

–         oui, vous le connaissez ?

–         on trainait souvent ensemble avant, mais vous étiez beaucoup plus jeune que nous,

–         ha oui, avant j’étais très jeune, mais là je vous ai rattrapé !

–         Bon bein vous lui passerez le bonjour de Paulo.

 

Chaque année à l’occasion de la Toussaint je rencontre des gens au cimetière, des vieux copains, des connaissances. On s’est perdu de vue et l’on se retrouve bien des années plus tard à fleurir la tombe d’un parent. Hier j’ai croisé une fille qui était dans ma classe, fait la bise à un vieux copain et rencontré le fils du gars de la tombe d’à côté.

Et chez vous, quel a été le programme pour la Toussaint ?

Previous Post Next Post

You Might Also Like

39 Comments

  • Reply Chantal 2 novembre 2010 at 9 h 13 min

    Moi aussi je suis allée fleurir la tombe de mes parents et aussi de ma famille passer un moment avec ceux qui sont partis,pour qu’elle soit bien pour l’hiver mais je n’ai pas rencontré de connaissance, c’est en ville et c’est grand, mais c’est malheureux à dire je trouve qu’a la Toussaint le cimetière a presqu’un air de fête avec tout ce monde qui s’active et les marchand de fleurs a l’entrée!

  • Reply sylviane 2 novembre 2010 at 9 h 15 min

    Eh bien moi la toussaint, c’est mon anniversaire.
    Petite avec mes parents on faisait la tournée des cimetières (t’imagines). Bref, moi aussi j’ai perdu ma maman et en général je vais m’occuper de la tombe au printemps (les fleurs durent plus longtemps). Mais il est vrai qu’on rencontre moins de monde au cimetière à cette époque de l’année….
    Donc hier c’était dégustation d’un joli gâteau fait pas mon mari (eh oui l’homme est entré dans la cuisine, je vous le dis y va neiger) et ma fille.

  • Reply Nanna 2 novembre 2010 at 9 h 15 min

    Et ben moi, tu vois, je fais partie de ceux qui ne vont jamais sur les tombes ……… j’y vais lors des enterrements, c’est tout ! Cela ne m’apporte rien , le regard des autres parce que je n’y ais pas ? je m’en fiche sincèrement …….. je n’ai pas besoin d’aller sur la tombe pour penser à ceux qui me manquent ! Cette année n’a pas échappée à la règle, bien que maman y soit maintenant, et ma grand mère aussi …….. je ne peux pas, je ne veux pas , cela ne me sert pas, peut-être que je veux me voiler la face, mais tant pis ……. maman me manque énormément, c’est affreux, je n’aurais pas pensé compte tenu de tout ce qui nous a éloigné, mais c’est la vie ………. !!! La Toussaint, pour moi, c’est un jour comme un autre ……. Bises

  • Reply Zobette 2 novembre 2010 at 9 h 29 min

    très émouvant ce post…
    la tombe de mon papa est trop loin aussi, et maintenant le 1er novembre est un jour comme les autres, surtout depuis que la petite est là, avant je me laissais aller aux pleurs, déprime et idées noires, maintenant, la vie reprend le dessus… je culpabilise bien sur, je me demande si je ne suis pas en train de l’oublier, mais non, j’y pense, mais pas forcément ce jour là…

  • Reply kiki0306 2 novembre 2010 at 9 h 33 min

    pour la toussaint ici, c’était tranquille à la maison vu que le petit mari était au boulot ! on c’est quand même fait un bon petit gâteau au chocolat avec mes petits mecs!

  • Reply electromenagere 2 novembre 2010 at 9 h 40 min

    Malheureusement je suis trop loin du caveau familial pour passer à la toussaint, mais j’y vais dès que j’y remonte. J’y ai malheureusement beaucoup trop de monde à voir là-bas :(

  • Reply Béatrice 2 novembre 2010 at 9 h 57 min

    Pas de cimetière pour moi non plus ….. Mes « absents » sont en photo sur mon mur, souriants (et les cimetières un peu trop loin). J’aime les cimetières à cette époque de l’année, si fleuris ….

  • Reply Le Journal de Chrys 2 novembre 2010 at 0 h 10 min

    Non pas de cimetière….
    Gros bisous!!!!!!

  • Reply val 2 novembre 2010 at 0 h 19 min

    Un billet très émouvant et plein de tendresse…

  • Reply madamezazaofmars 2 novembre 2010 at 0 h 49 min

    Pas de programme particulier, une journée de pluie a rester a la maison

  • Reply kaki 2 novembre 2010 at 0 h 53 min

    4 cimetières dans le matin ! Mes grands parents des 2 côtés chers à mon coeur (j’ai perdu la dernière en juillet alors quelques larmes sont remontées), puis le frère et le père de z’homkaki. mes loulous côtoient ça si jeunes je trouve … alors que moi j’ai été bien épargnée pendant mon enfance.
    Enfin c’est comme ça . Ton article est très joli.
    je comprends comme ça doit te peser d’être seule face à cetet tombe. ton frère ne t’aide pas alors ?

  • Reply missbrownie 2 novembre 2010 at 0 h 59 min

    Ton billet est émouvant et transcrit bien ce que je pense : dans les petits villages, les ragots vont bon train quand une tombe est laissée à l’abandon…
    J’imagine déjà ce qui va être dit dans le village de mes parents, celui de ma grand-mère, parce que les petits enfants ne sont pas venus fleurir la tombe de leurs grands-parents, même pas 1 an après le décès de leur mamie…

    J’ai expliqué mes raisons dans un billet
    Et en même temps, si c’était la tombe de ma mère, je pense que je ne pourrai faire autrement que toi … sinon quelle culpabilité…

  • Reply Océane 2 novembre 2010 at 1 h 01 min

    Le week-end a été tranquille, j’ai pensé à ma grand-mère qui nous a quitté il y a 11 ans; et aussi à ma fille, même si elle est parti un mois avant que je puisse la connaitre, je pense à elle.
    J’ai aimé ce week-end, doux et calme…

  • Reply ecnerolf au pays de merveillescomme je suis del 2 novembre 2010 at 1 h 34 min

    nous nous sommes loin de la famille, donc loin de toutes nos tombes, parce des tombes malheureusement, j’en aurais beaucoup à fleurir !!!! des bizzzzzzzzzzzz

  • Reply Mony 2 novembre 2010 at 1 h 56 min

    mince, je ne savais pas que ta mère était morte. Ca doit être dur de perdre sa mère si jeune (étant vieux aussi d’ailleurs).
    Moi, je ne vais jamais au cimetière, mais peut être parce que je n’ai personne à qui rendre visite à part mon beau-père. et comme mon mari déteste les cimetières et ne veut jamais y aller, même pas pour son père, et bien, je n’y vais pas non plus…

  • Reply Faustine 2 novembre 2010 at 2 h 09 min

    Rien de particulier …
    J’ai vraiment aimé la lecture de ton billet du jour …

  • Reply kaki 2 novembre 2010 at 2 h 11 min

    Haryboy s’est réconcilié avec son angoisse d etout ça quand ila perdu son tonton (7 ans) . Le fait d’y être vraiment confronté l’a aidé à tout comprendre et accepter je crois…

  • Reply amelie1976 2 novembre 2010 at 2 h 12 min

    trés émouvant ton article..
    Moi,je fleuri la tombe de mon papa,décédé a l age de 50ans..trop jeune..mais aussi la tombe d un ami ,parti encore plus jeune et trés brutalement il avait 36 ans,j en suis encore trés affecté(mon mari aussi,mais il n a pas la force d y aller) et le passage au cimetière ,le fait de revoir sa photo ,m est trés pénible,même 3 ans aprés.Je vais régulièrment au cimetière mais j avoue que je n aime pas ça..
    je te laisse je vais verser ma ptite larme et aprés je reviens…
    bisous ma belle

  • Reply amelie1976 2 novembre 2010 at 2 h 36 min

    Pour moi la vue de sa photo m est vraiment pénible.Il travaillait avec mon mari depis 15 ans,il a connu nos enfants,le jour de son AVC le 31 décembre,on a cru a un cauchemar,mon mari et lui avait travaillés ce jour la ensemble,jusque 17h et a 18h30 sa femme l a retrouvé dans son bain dans le coma,il est décédé le 1er janvier 2008.;Pour nous nouvel an a désormais un « mauvais gout »,on ne fait rien le 31 au soir,mais on se retrouve entre amis le 1er de l an pour un repas »calme »,sans cotillons et autres…Aprés son décés,j ai fais comme une dépression,j avais toujours peur qu il arrive quelque chose a mon mari..d aprés mon médecin je ne suis pas encore « guéri du choc »….
    merci a toi cela me fait tout de même du bien même si mes larmes coulent en t écrivant….
    quelques xxx et ça ira mieux…
    bisous

  • Reply Nanna 2 novembre 2010 at 2 h 36 min

    Oui, peut-être ……… pour le moment, c’est encore trop tôt !! Je suis contente d’avoir pu régler beaucoup de choses avec elle avant qu’elle ne s’en aille mais maintenant, le plus dur c’est de se dire qu’on a perdu un temps fou à ne pas être d’accord ………. mais je ne sais pas si aller sur sa tombe m’avancera ………. elle est là, partout, bien plus qu’avant, c’est bien ça qui est incroyable, penser à elle en permanence alors qu’avant non !! J’ai l’impression de partager bien plus maintenant, mais cette absence est si douloureuse …….. et en te lisant, je m’aperçois que ça ne passe pas ……….

  • Reply Mélanie 2 novembre 2010 at 3 h 30 min

    Je me disais, oh chouette, ca va parler de ce livre que jß ai adoré, et puis en fait non, enfin si un peu…

    Je ne vais pas sur les tombes,maintenant j´ai une bonne excuse, la distance, mais en fait je n´y allais pas avant.
    De temps en en temps, j´envoyais un chèque au marbrier à l´entrée du cimetière pour qu´il fleurisse la tombe familiale, mais mon compte en France n´est plus approvisionné.

    De toutes facons, je le faisais pour de mauvaises raisons, pas pour celle trés juste que tu as donnée, à savoir, faire quelque chose pour mes morts, encore un peu, non, je le faisais juste pour ne pas que les gens disent  » tient, la tombe S est abandonnée. »

    Mais finallement, peu importe ce que pensent les gens, ce qui compte c´est que moi j´y pense, à eux.

  • Reply Faustine 2 novembre 2010 at 3 h 44 min

    Je ne l’ai pas trouvé triste justement. Une portion de vie, c’est exactement ça …

  • Reply ALICE 2 novembre 2010 at 3 h 51 min

    Quelle douceur dans ce billet;
    Aujourd’hui (enfin hier le 1er) je suis allée voir les vieux vivants et j’ai laissé le soin à ma mère de fleurir les tombes avec mon fils.
    J’irai la semaine prochaine sans aucun doute, de la même manière que toi

  • Reply Lucky Sophie 2 novembre 2010 at 4 h 45 min

    Je suis bien trop loin pour aller sur celle de mes grands-parents et quand je lis ton billet, j’en ai trop envie…

  • Reply Libelul 2 novembre 2010 at 4 h 56 min

    Pas grand chose. L’avantage de ne pas trop connaître sa famille, c’est que tu n’as pas de passage obligés.
    Je ne savais pas. Je suis désolée. J’ai du mal à imaginer ce que çà doit être.

    des bisous,

    Jane

  • Reply Sabrina 2 novembre 2010 at 1 h 13 min

    Coucou, merci d’avoir partagé cet instant de VIE avec nous ! Je garde un merveilleux souvenirs de Reme (un passage à Paris avec la chienne…). Je crois qu’elle avait bcp d’énergie et d’humour comme Luci, non ? La tombe de Nuno est loin de nous, en Algarve. Je n’y vais qu’en été, lorsqu’il fait très chaud. Chaque fois, je veux la fleurir avec des fleurs fraîches… mais mes tantes ne comprennent pas vu la chaleur qu’il fait! Elles arrivent parfois à me dissuader. Heureusement d’autres s’en occupent l’année mais pour cbien de tps encore ?… Avec le temps, le chagrin s’estompe mais il me manque toujours autant. Bisous à vous 4

  • Reply petite maman 2 novembre 2010 at 1 h 50 min

    plein d’émotion ce billet !
    j’y mets ma patte parce que je me sens, non pas visée, mais concenrnée ! en 16 ans, je ne suis allée qu’une seule fois sur la tombe de mon père,enterré lui aussi dans le petit village où tout le monde se connait. mais je vais te dire, je me contrefiche de ce que pourrait bien penser « les gens » ! ça ne me fait ni chaud ni froid !
    et oui, je laisse la tombe à l’abandon (quoi que je ne sais pas si qq’un la fleurit?), parce que pour moi, elle ne représente rien, absolument rien de mon père si ce n’est ce jour horrible où ce trou à emporté définitivement mon père. alors non, je ne vais pas fleurir ce lieu là.
    mon père, il est dans mes souvenirs, dans mes yeux, dans le sourire de mes filles ! mon père à moi, il est pas avec les saints, il est dans les étoiles !!!;))

  • Reply petite maman 2 novembre 2010 at 3 h 31 min

    oui je comprends ton point de vue, mais ce n’est pas pour moi une façon de nier la mort. C’est juste que pour moi ça ne représente rien, pour moi il n’est pas là, enfin, je n’ai pas la même symbolique. Enfin, je n’ai pas besoin de ça pour penser à lui.
    mais c’est assez compliqué à expliquer, entre irréel et mysticisme !!lol je pense que cela fait partie des croyances. je n’ai pas de religion, je ne crois en aucun dieu, je crois….en des choses qui me touche, ce sont plus des ressentis que du domaine de l’explicable.
    enfin, pour la même chose au final, j’ai tout un tas d’autres moyens !!

  • Reply petite maman 2 novembre 2010 at 3 h 46 min

    c’est marrant tu vois, tu as l’air très à l’aise pour parler de ça, ton billet est très tendre. et pourtant, au vu des com,j’ai l’impression que c’est toi qui tente de nier la mort : tu me le dis toi-même : « en mettant de la vie ». Ce sont des épreuves si dures à accepter, et comme tu le dis si bien, je pense qu’on sera toujours les enfants de nos parents. ce sont des évènements qu’on ne pourra finalement jamais accepter, mais chacun a sa façon personnelle de gérer la douleur et l’absence !
    je ne te cache pas que j’ai mis beaucoup de temps à pouvoir en parler. je n’avais que 14 ans, et je me suis construit une forteresse. puis j’ai décompensé, brutalement, faisant tomber toutes mes défenses. mais aujourd’hui je vais bien, je suis bien plus sereine, je suis capable de te parler de tout ça sans pleurer( clap clap clap font les bravos !!lol). Dire que j’ai accepter n’est pas le bon, mais j’arrive à vivre sereinement avec cette réalité, ce qui n’empeche pas le manque, et n’empêche pas non plus mes pensées vers lui. mais le cimetière n’a pas pris plus de place pour moi.
    je te souhaite d’arriver à trouver un jour cette sérénité, ça ne changera pas la réalité, ça n’effacera rien, mais la douleur ne sera plus le premier sentiment qui te viendra quand on te parlera d’elle !!

  • Reply petite maman 3 novembre 2010 at 0 h 15 min

    oui je suis désolée, j’imagine que tout ça doit te remuer !
    tu as raison de suivre ton instinct si pour toi c’est positif. je crois qu’on a chacun nos façon de gérer les choses et l’important c’est de la faire comme ça nous fait du bien ! profites de ces moments qui te font te sentir près d’elle, à défaut d’alléger ta peine, ça t’apporte un soutien qui t’es bénéfique.
    je suis encore désolée de la peine que tout ça te fait remonter, mais je suis ravie d’avoir pu échanger avec toi, ça m’aide à comprendre les points de vue différents, et ça m’a permis de penser un peu plus fort à mon papa ce soir !
    je t’embrasse en espérant que tu pourras t’endormir avec un doux souvenir de ta maman !

  • Reply petite maman 3 novembre 2010 at 0 h 24 min

    tant mieux alors !!;)) bonne nuit à toi aussi !

  • Reply amelie1976 3 novembre 2010 at 6 h 34 min

    Le transfert..possible..
    mon pére est décédé a 50 ans d un cancer de la gorge,aprés 9 mois a se battre il s est éteint..j était triste mais en même temps soulager pour lui car il souffrait,mais aussi soulager pour nous…marre de le voir souffrir..
    bisous

  • Reply anima79 3 novembre 2010 at 7 h 50 min

    j’adore ce livre ! quelques scénes crûes ( ou alors je suis trop pudique hi hi ) mais très bien !

  • Reply Labourgeoise 3 novembre 2010 at 9 h 29 min

    étant loin des miens j’ai appris à avoir par la pensée des pensées chaleureuses pour mes proches disparus… donc pas de cimetière pour moi, et tout comme toi je trouve dommage de ne fleurir une tombe qu’1 seul jour de l’année ce qui est souvent le cas malheureusement. Pour ma part j’y passe un moment quand j’en ai envie ou besoin, sans obligation aucune, pas besoin de me recueillir pour penser à eux. Donc Toussaint au chaud pour moi, loin des miens. Belle semaine, biz

  • Reply isabelle 3 novembre 2010 at 0 h 07 min

    C’est rare qu’un billet me fasse pleurer tiens. De culpabilité peut-être de ne jamais être retourné sur la tombe de ma grand-mère à qui je pense si souvent pourtant ? On fait comme on peut. Je ne veux pas de tombe.

  • Reply amelie1976 3 novembre 2010 at 2 h 00 min

    rhooo …bon courage a toi
    et tournons la page….de la toussaint..
    bisous bisous

  • Reply Anne-Laure 3 novembre 2010 at 2 h 45 min

    Je te souhaite surtout plein plein plein de force pour épauler ton papa à l’hopital… Et je susi sûre qu’avec ton talent, tu sauras créer un beau vitrail pour embellir la tombe de ta maman.

  • Reply stephaline 13 novembre 2010 at 2 h 30 min

    Comme chaque année depuis 4 ans, nous avons passé les vacances de la toussaint en Normandie. Superpapa ne se remet toujours pas de la mort de son père et c’est toujours en larme qui sort du cimetière.
    mais cette année, les larmes avaient un gout un peu particulier car nous avons pour la première fois amené charline avec nous. Nous avons récité une petite prière a 3 et lui avons expliqué certaines choses sur le cimetière, les portes du paradis etc etc …
    Très dur pour mon homme et plein de symboles pour la famille …

  • Leave a Reply